Les 3e du collège dans la presse locale

Les 3e et la mémoire de la déportation

Éducation - Collège despeyrous

Les élèves de 3 e et leurs professeurs

Les élèves de 3 e et leurs professeurs

Ce jeudi 11 mai, la salle des fêtes de Beaumont a fait le plein de spectateurs particulièrement attentifs : tous les élèves de 3e du collège T.-Despeyrous de Beaumont-de-Lomagne assistaient à un spectacle exceptionnel : une opérette à Ravensbrück, d'après le «Verfügbar aux enfers», de Germaine Tillion, par la troupe du théâtre de La Petite Montagne. Cette représentation, qui n'aurait pu avoir lieu sans le soutien de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre, était le point final d'un projet mené tout au long de l'année dans le cadre d'un Enseignement pratique interdisciplinaire (EPI) : s'y sont entremêlés français, histoire, arts plastiques et éducation musicale. L'étude de l'opérette de Germaine Tillion, écrite clandestinement lors de sa déportation au camp de Ravensbrück, a été le cœur de ce projet qui a conduit les élèves à travailler sur la mémoire de la déportation en variant les angles d'approche. Cette mémoire est alors devenue vivante et collective, amenant les élèves à s'approprier cette page sombre de l'Histoire; ils ont appris et chanté eux-mêmes les airs de cette opérette que Germaine Tillion a voulu «comique». Car c'est ainsi qu'avec ses camarades déportées, elle a tenté de résister par le rire, pour affronter des situations particulièrement tragiques.

Les deux comédiennes, Roselyne Sarazin et Christelle Tarry, ont donné une interprétation poignante de cette œuvre, permettant à leurs jeunes spectateurs de saisir la dimension bouleversante de ce témoignage hors du commun. À l'issue ce spectacle, un débat de haute tenue s'est instauré entre les élèves et sur l'investissement total des deux comédiennes à la fois sur le fond mais aussi sur les techniques employées avec, comme apothéose, la reprise a cappella des chants de la pièce par les élèves et les deux comédiennes.

Les élèves ont été nombreux à s'investir dans le concours national de la Résistance et de la déportation, que ce soit dans le cadre des épreuves individuelles ou celui de l'épreuve collective. L'œuvre collective qu'ils ont rendue, œuvre plastique filmée avec bande sonore, intitulée 3130201712 est d'ailleurs exposée au musée de la Résistance de Montauban jusqu'au 26 mai. L'œuvre 3130201712 réalisée par des élèves de 3e du collège Théodore-Despeyrous, sous la houlette de leurs professeurs d'arts plastiques, de français, d'éducation musicale et d'Histoire-géographie, Mme Motte, Mme Scotto, M. Mathonière et M. Saint-Georges, a fait forte impression lors de la matinée «portes ouvertes» du collège, de nombreux visiteurs ont été touchés par la qualité du travail des élèves et par le côté émouvant de cette réalisation qui contribue à transmettre la mémoire de la déportation.

La Dépêche du Midi

Modifier le commentaire 

par GAEL SAINT GEORGES le 16 mai 2017 à 09:09

haut de page